fbpx

En décembre 2019, les premiers cas de COVID-19 ont été décelés dans la ville de Wuhan, en Chine. Au Canada, particulièrement au Québec, l’état d’urgence s’est déclaré le 14 mars 2020 en raison du virus. Peu à peu, les commerces, déplacements, voyages non essentiels, ont été fermés et interdits par le gouvernement. La population du Québec et de plusieurs autres provinces canadiennes se retrouvent donc en confinement afin d’éviter la propagation du virus et d’aplatir la courbe de croissance du COVID-19.

Notre rôle chez Living Sisu est de faire la promotion d’un mode de vie sain et de rendre l’activité physique accessible. Nous trouvons cela encore plus important en ces temps de confinement. Tout en respectant les recommandations de vos gouvernements respectifs, Living Sisu souhaite vous outiller et vous informer sur comment et pourquoi rester actif durant cette période.

Au Canada, les recommandations en activité physique sont de 150 minutes par semaine, d’intensité modérée à élevée. Cette pratique d’activité physique cause un stress physique à notre corps, sécrétant ainsi de l’endorphine, une hormone associée au bonheur. En plus d’améliorer votre santé cardiovasculaire, musculaire et mentale, une pratique régulière réduit vos chances de développer des maladies chroniques ou encore le syndrome métabolique.

Dans un monde où la majorité de la population est sédentaire et inactive, pourquoi ne pas profiter de cette période de confinement pour prendre conscience de notre santé? Il se peut très bien que la plupart d’entre vous soient sous la barre du 150 minutes par semaine. Pas de panique. Si vous souhaitez remédier à la situation, faites-vous un plan et faites une liste d’activités physiques qui vous sont possibles de pratiquer actuellement :

  • Marche
  • Jogging
  • Yoga
  • Entraînement à domicile
  • Sport de balle (si vous avez accès à un jardin ou encore dans votre espace de stationnement – respectez les recommandations de votre gouvernement!)
  • Si vous avez d’autres idées, suivez votre feeling et allez-y comme vous le sentez

Vous pouvez également fractionner vos moments d’activité physique. Si on réfléchit bien, 150 minutes, c’est environ 22 minutes par jour! Pourquoi ne pas utiliser ce chiffre comme source de motivation? L’objectif; augmenter votre rythme cardiaque de façon sécuritaire et l’adapter pour vous. Imaginons que nous voulons fractionner par tranche de 30 minutes, voici un exemple d’horaire :

  • Lundi : marche rapide
  • Mardi : yoga Vinyasa
  • Mercredi : repos
  • Jeudi : entraînement en circuit
  • Vendredi : marche rapide
  • Samedi : entraînement en circuit
  • Dimanche : repos

C’est bien beau tout ça, mais quoi faire si je n’ai pas d’expérience d’entraînement? Il y a, à votre disposition, une tonne d’entraînement en ligne gratuit et/ou payant. Ayez quand même quelques questions en tête avant de sélectionner votre «cours» en ligne :

  • Qui est la personne qui offre la classe? Un kinésiologue, un physiothérapeute, un entraîneur certifié ou encore quelqu’un n’ayant aucune réelle formation en activité physique.
  • Les entraînements proposés sont-ils adaptés à mon niveau d’activité physique actuel?
  • Est-ce que je dois me procurer du matériel d’entraînement afin de suivre les classes?

Bref, il n’y a pas de mauvaises raisons pour bouger. On souhaite simplement vous faire prendre conscience que même un mini changement dans votre routine quotidienne peut avoir un impact sur votre santé. Assurez-vous d’y aller à votre rythme, de respecter vos limites, et surtout, voyez la pratique d’activité physique comme étant un moment de lâcher prise et non comme étant une tâche ou un fardeau.